ProActionClinic

ProActionClinic a mené plusieurs années de recherches et de synthèse de nombreux travaux scientifiques et a mis au point le coussin extensit.

Extensit est la bases d’une nouvelle stratégie d’approche des troubles posturaux et des maux de dos qui y sont probablement liés.

 


Extensit

Nos produits +

extensit
French (Fr)Português (Brasil)Deutsch (DE-CH-AT)Italian - ItalyNederlands - nl-NLEspañolEnglish (United Kingdom)
PDF
Imprimer
Envoyer

Stretching

 

Lombalgies et douleurs de l’aine

STRETCHING DU PSOAS : pourquoi ? Comment ?

Le muscle psoas-iliaque est un muscle fléchisseur de la hanche mais aussi un stabilisateur de la colonne vertébrale.

Ainsi, lors de l’élévation d’un membre inférieur en décubitus dorsal (ASLR test ou Lassègue actif)  “ ipsilateral psoas activity is consistent with the psoas being a hip flexor, contralateral activity is not. The most simplest explanation of the pattern found is that the psoas is bilaterally recruited to stabilize the lumbar spine, probably in the frontal plane.”[4]

Nachemson suggère que “ la contraction du psoas stabilise la colonne lombaire en s’ajoutant aux forces compressives qui rigidifient les articulations vertébrales. Dans le plan frontal, l’activation bilatérale du psoas agirait comme un haubannage stabilisateur du mat qu’est la colonne vertébrale.”

Dans le plan sagittal le psoas peut contribuer à réguler la lordose lombaire

Des modèles animaux suggèrent que l’hypertonie-hypertrophie du psoas nuit à l’équilibre homéostasique du disque intervertébral, probablement en exerçant des forces compressives non plus stabilisatrices et  physiologiques mais, au contraire, chroniques et excessives ; en effet, à des modifications progressives de tension dans les muscles voisins sont corrélées des modifications progressives de  la pression exercée sur  la colonne lombaire et à la  rigidité  disco-vertébrale qui en résulte.

 

proactionclinic

 

A PROPOS DU STRETCHING DES ISCHIOS-JAMBIERS…

 

La plupart des sportifs procèdent  systématiquement à une préparation à l’effort  dans laquelle figurent des exercices d’étirement.

Bien que beaucoup d’inconnues demeurent en ce qui concerne  le meilleur programme de préparation,  il est  probable  que,  bien dosés et correctement pratiqués,  les étirements  améliorent la flexibilité des muscles,  préviennent  les blessures et améliorent les performances.

Les blessures des muscles ischios-jambiers sont parmi les plus fréquentes et  leur caractère récidivant sont,  pour certains, un véritable frein à la pratique de leur sport.

Plusieurs travaux se sont penchés sur l’efficacité des étirements statiques ou dynamiques des ischios-jambiers dans la  prévention des blessures, sur la persistance de leurs effets dans le temps et sur leurs effets sur les performances.

 

Nous suggérons  que le stretching des ischios-jambiers soit combiné avec celui du psoas.

En effet,  la tendance au  raccourcissement  récurrent,  voire permanent,  des muscles ischios-jambiers est souvent associée à  une attitude chronique en  flexum du genou, même minime : à la mobilisation passive, un testing minutieux montre que l’extension complète du genou  n’est le plus souvent pas atteinte et on observe une augmentation de la rigidité tissulaire dans les derniers degrés. Cette tendance au flexum  persiste en position debout.

Or, ce flexum du genou correspond certes à une flexion permanente de la jambe sur la cuisse mais aussi  à une flexion de la cuisse sur le bassin ! Cette attitude en flexion de la cuisse sur le bassin a pour  conséquence, comme cela a été montré,  d’entretenir un raccourcissement chronique du psoas, car, en effet, si des sujets sont contraints, par un appareillage externe, à marcher genoux fléchis (30°), on constate que ischios-jambiers et psoas se raccourcissent de manière similaires !

A un psoas court correspondent des ischios-jambiers courts !

Dès lors, il est logique, pour garantir une efficacité  de l’étirement des ischios-jambiers, d’étirer également le psoas.

 

Malheureusement, peu d’études se sont intéressées à l’étirement des psoas et à la manière la plus efficace de procéder.

Etirer le muscle psoas n’est pas chose facile. Les exercices proposés sont souvent inefficaces et/ou réalisés de manière imparfaite. Le maintien de la position  pendant le laps de temps nécessaire à l’étirement peut être mal aisé.

Le coussin Extensit permet un étirement  progressif, bilatéral et  programmable en durée des muscles psoas. Le sacrum est maintenu par le nez du coussin et la position en extension de la colonne vertébrale favorise le glissement vers le bas des 2 iliaques libres de tout support et des articulations coxo-fémorales  ce qui étire lentement les psoas. A combiner avec des étirements  statiques et/ou dynamique des ischios-jambiers.  Il est impératif de se conformer strictement au mode d’emploi du coussin Extensit.

 

Mode d'emploi

Recherches

Commander

MENTIONS LEGALES

ProActionClinic
Boite postale 57
7000 Mons - Belgique

BE888222367

CEE BE/CA01/2-06010-00001


info@proactionclinic.com